Ihre Browserversion ist veraltet und wird nicht länger unterstützt.

La force du franc autorise les indemnités en cas de réduction de l’horaire de travail

28.01.2015

Le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a chargé le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) d’autoriser le versement d’une indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail motivée par des variations de change. Cette mesure est applicable immédiatement. La durée maximale d’indemnisation est de 12 mois.

hotelleriesuisse salue la décision d’autoriser le versement d’indemnités en cas de réduction de l’horaire de travail sur la base des actuelles variations de change. Les autres conditions régissant cette indemnisation doivent continuer à être respectées. Le renchérissement du franc suisse frappe de plein fouet l’hôtellerie et le tourisme, tous deux axés sur l’exportation, et porte un coup très rude à leur compétitivité. En effet, notre branche travaille à coûts locaux et, contrairement à d’autres industries, ne peut délocaliser certaines étapes de sa production dans des pays «meilleur marché». Quoique bienvenue, cette mesure ne constitue pas une bouffée d’oxygène suffisante pour le tourisme. Notamment, le secteur le plus touché par le recul des réservations, à savoir l’hôtellerie saisonnière et de vacances, ne dispose que de possibilités restreintes de réduire les horaires de travail. Elle emploie en effet un grand nombre de collaborateurs sous contrat à durée limitée qui n’ont pas droit à l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail.

Les offices cantonaux compétents ou les caisses de chômage sont responsables de l’approbation des indemnités et fournissent tous les renseignements utiles. Vous trouverez des informations complémentaires sur la réduction de l’horaire de travail sous ce lien. 

Retour à l'aperçu