Ihre Browserversion ist veraltet und wird nicht länger unterstützt.

La barre des 1'000 demandes franchie pour la première fois

Bern, 03.12.2019

Les établissements et les collaborateurs sont toujours plus nombreux à profiter du projet
d’encouragement à la formation de la CCNT: cette année, la barre des 1'000 demandes de
subventions a été dépassée pour la première fois. Une évolution heureuse qui doit encore se
poursuivre pour pallier la pénurie persistante de main-d’œuvre qualifiée.

Les partenaires sociaux dans l’hôtellerie-restauration s’engagent depuis 2010 en faveur du projet d’encouragement à la formation de la CCNT pour promouvoir les qualifications. Cette année, 1'266 demandes de subventions ont été adressées, la barre des mille étant franchie pour la première fois.

Progression pour «Progresso» et des cours de langue très prisés

Le nombre de participants à la formation de base «Progresso» a fortement augmenté par rapport aux premières années. Grâce au lancement d’une offensive d’information, plus de 220 personnes ont profité du généreux financement de la CCNT l’année dernière, contre quelque 150 personnes au départ. Le cours d’un jour pour formateur a aussi enregistré un grand succès cette année. La CCNT a déjà octroyé plus de 350 subventions pour ce cours proposé depuis 2018 par Hotel & Gastro formation Suisse. Autre formation très demandée, le cycle d’études postdiplôme d’HotellerieSuisse, qui affiche quasi complet chaque année.
Les cours de langue fide spécifiques à la branche connaissent eux aussi un véritable succès. Hotel & Gastro formation Suisse propose ces cours depuis 2017. Si le nombre de participants inscrits s’élevait à 46 la première année, il atteignait déjà 141 en 2018 et s’établit à plus de 300 cette année.

Potentiel au niveau de la formation professionnelle supérieure

Dans le domaine de la formation professionnelle supérieure, les spécialistes dans la branche estiment que le retard à rattraper n’a jamais été aussi important. Former davantage de collaborateurs à ce niveau dans l’hôtellerie-restauration constitue donc aussi un des principaux objectifs de la campagne «Formation incluse» sur les cours soutenus financièrement par la CCNT. La campagne vise à attirer davantage l’attention sur les conditions attrayantes auxquelles il est possible de viser un examen professionnel (p. ex. pour obtenir le titre de responsable de la restauration) ou un examen professionnel supérieur (p. ex. pour obtenir le titre de chef de cuisine).
«Des collaboratrices et des collaborateurs au bénéfice d’une bonne formation sont la clé du succès d’un établissement et ils contribuent de manière décisive à l’image de notre branche», explique Bettina Baltensperger, représentante d’Hotelleriesuisse au sein de la commission de surveillance de la CCNT. Et Stefan Unternäherer, représentant d’Hotel & Gastro Union, ajoute: «Les subventions généreuses de la CCNT créent des conditions égales pour tous et elles permettent tant aux établissements qu’à leurs collaborateurs de façonner leur avenir professionnel et entrepreneurial en engageant un faible investissement seulement.»

Retour à l'aperçu