Ihre Browserversion ist veraltet und wird nicht länger unterstützt.

Non à l’initiative relative à l’impôt sur les successions: un signal positif pour l’hôtellerie

Berne, 14.06.2015

hotelleriesuisse salue le rejet clair de l’initiative relative à l’impôt fédéral sur les successions, car une acceptation aurait signifié la mort de nombreux hôtels familiaux. L’association leader de la branche ne s’attend pas maintenant à ce que le sujet réapparaisse à l’ordre du jour politique avant un bon bout de temps au moins.

«Une acceptation de l’initiative aurait été lourde de conséquences pour l’hôtellerie», souligne Christoph Juen, CEO d’hotelleriesuisse. L’association de branche se dit par conséquent très heureuse du Non sans appel à l’initiative pour un impôt fédéral sur les successions. Imposer à un taux de 20% les successions et donations de plus de deux millions de francs en Suisse aurait fortement entravé les possibilités de successions intrafamiliales ainsi que les investissements dans l’hôtellerie, car la fortune d’un hôtel est la plupart du temps immobilisée et pas librement accessible.

Les défauts de l’initiative mais aussi ses conséquences incertaines ont également contribué au résultat sans équivoque. Les allégements fiscaux par exemple n’étaient pas clairement définis. De plus, les chiffres divers articulés par les auteurs de l’initiative ont créé l’insécurité.

Comme le relève Christoph Juen, avec ce résultat clair la question est balayée et le sujet n’est pas prêt de revenir sur le tapis avant longtemps, si tant est qu’il réapparaisse.

Retour à l'aperçu