Ihre Browserversion ist veraltet und wird nicht länger unterstützt.

Doris Fiala et Georges Theiler élus meilleurs défenseurs du tourisme 2014

Berne, 10.12.2014

hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz accueillaient hier soir à Berne les parlementaires à leur Dîner politique annuel. Le temps fort de la manifestation a été la nomination de la conseillère nationale Doris Fiala et du conseiller aux Etats Georges Theiler comme meilleurs défenseurs du tourisme pour l’année 2014.

Conseillère nationale Doris Fiala et conseiller aux Etats Georges Theiler, meilleurs défenseurs du tourisme 2014.

Christoph Juen, CEO hotelleriesuisse, Guglielmo L. Brentel, président d’hotelleriesuisse, et Roger Seifritz, délégué Politique économique de Parahotellerie Schweiz, en compagnie de la conseillère nationale Doris Fiala et du conseiller aux Etats Georges Theiler, meilleurs défenseurs du tourisme 2014.

Le Dîner politique annuel d’hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz s’est tenu hier soir au Bellevue Palace de Berne sous la devise «Une affaire de famille – ce que nous racontent les générations d’hôteliers ». La soirée est aussi l’occasion pour les deux associations de récompenser les deux parlementaires – un pour chaque Chambre - qui ont le mieux soutenu le tourisme suisse pendant l’année écoulée. La distinction est décernée sur la base  d’une analyse des votes ayant cours pendant les sessions établie par hotelleriesuisse. La palme revient cette année à la conseillère nationale Doris Fiala (PLR/ZH) et au conseiller aux Etats Georges Theiler (PLR/LU). «Comme la politique, l’hôtellerie est une affaire d’entregent. Notre succès dépend grandement de l’engagement de chaque parlementaire» a souligné Guglielmo L. Brentel, président d’hotelleriesuisse. Patric Vogel, hôtelier à l’hôtel familial Bellevue de Braunwald (GL) ainsi que Patrick et Andrea Hauser, propriétaires de l’hôtel Schweizerhof de Lucerne ont expliqué aux parlementaires leur secret pour un passage de témoin réussi entre générations.

Priorités politiques 2015

L’amélioration des conditions-cadres politico-économiques pour l’hôtellerie suisse reste un objectif central pour hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz durant l’année à venir. Se basant sur l’agenda politique, les deux associations ont dressé une liste des dossiers majeurs pour la branche, en particulier:

  • hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz saluent le programme d’impulsion pour le tourisme 2016-2019, qui sera examiné par les Chambres fédérales en 2015. L’augmentation des ressources prévue, pour une période limitée, en faveur de la nouvelle politique régionale et d’Innotour favorise la mise en oeuvre de nouveaux modèles de croissance.
  • hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz s’engagent pour que Suisse Tourisme dispose d’une saine assise financière afin de poursuivre son activité fructueuse et pour que le Parlement approuve le financement 2015.
  • hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz défendent une législation sur les résidences secondaires en phase avec les besoins du tourisme. Pour favoriser une mutation structurelle naturelle, la branche doit pouvoir en partie financer les nouvelles constructions et les transformations via la vente d’appartements. La possibilité d’une réaffectation des établissements qui ne sont plus rentables est primordiale pour la branche.
  • Tributaire d’une importante main-d’oeuvre, la branche de l’hébergement occupe un personnel étranger nombreux et doit pouvoir réagir très vite et avec flexibilité aux variations saisonnières de la demande. Dès lors, l’initiative doit être appliquée dans un esprit libéral en évitant les procédures d’autorisation bureaucratiques.
Retour à l'aperçu