Ihre Browserversion ist veraltet und wird nicht länger unterstützt.

Initiative «Contre l’immigration de masse»: mauvais changement de direction

Berne, 09.02.2014

C’est avec grand regret qu’hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz ont appris aujourd’hui la décision de l’électorat de rediriger la politique d’immigration. L’initiative constitue une entrave massive à la branche, qui dépend d’un recrutement facilité au sein de l’UE: le contingentement des autorisations de travail restreint la flexibilité des établissements et entraîne une forte augmentation des frais administratifs.

La décision prise aujourd’hui au sujet de l’initiative contre l’immigration de masse constitue un choix directionnel pour le secteur de l’hébergement en Suisse. Plus de 40 % des personnes exerçant une activité lucrative au sein de l’hôtellerie-restauration proviennent de l’étranger, dont un tiers environ de l’UE. C’est pourquoi la continuation de l’accord sur la libre circulation des personnes est essentielle pour cette branche qui occupe beaucoup de personnel. Selon la façon dont l’initiative sera mise en œuvre, le recrutement de main-d’œuvre qualifiée se trouvera entravé de manière massive. Le contingentement des autorisations limite considérablement la flexibilité des établissements saisonniers en particulier sur le marché du travail. Il aura aussi pour conséquence un surplus de travail administratif coûteux. La Suisse est considérée comme un pays attractif en matière d’emploi; l’offensive que l’initiative a soulevée contre la voie bilatérale, la pénible pratique des autorisations ainsi que les autorisations de séjour de courte durée nuisent à son image. En outre, l’initiative mine les efforts d’améliorations en matière de qualité fournis par la branche, qualité dont la main-d’œuvre qualifiée constitue le fondement principal. Dans le cadre des travaux d’application au niveau de la loi et des ordonnances, hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz défendront de manière véhémente une solution acceptable pour la branche.

Les associations économiques approuvent le Oui prononcé au sujet de l’Arrêté fédéral portant règlement du financement et de l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire (FAIF). Avec l’augmentation de la fréquence sur les tronçons fortement demandés, la poursuite planifiée du développement du réseau ferroviaire profite aux lieux touristiques en particulier, grâce à une meilleure desserte – condition préalable essentielle à la compétitivité du tourisme suisse.

Retour à l'aperçu