Ihre Browserversion ist veraltet und wird nicht länger unterstützt.

Initiative sur les salaires minimums: la voie du partenariat social en vaut la peine

Berne, 18.05.2014

C’est avec soulagement qu’hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz ont pris connaissance du rejet de l’initiative sur les salaires minimums. Le Non du peuple suisse renforce l’orientation éprouvée de la branche consistant à négocier les salaires minimums avec les partenaires sociaux et à promouvoir la formation initiale et continue. En outre, des salaires minimums fixés par l’État auraient entraîné une hausse des coûts dans de nombreuses entreprises, réduisant ainsi les perspectives d’emploi du personnel peu qualifié. Ils auraient également affaibli la compétitivité de la branche.

Le secteur de l’hébergement en Suisse se distingue par des prestations grande qualité et par un partenariat social intact. Les salaires minimums en vigueur pour l’hôtellerie sont fixés dans la Convention collective nationale de travail et sont renégociés chaque année en tenant compte des caractéristiques de la branche. Par ailleurs, la Convention collective nationale de travail est un contrat de formation initiale et continue qui offre et finance notamment des possibilités d’évolution salariale au personnel peu qualifié. Avec le rejet exprimé aujourd’hui par le peuple suisse, la branche se voit confortée dans sa volonté de poursuivre sur la voie éprouvée du partenariat social.

Prévention contre une hausse des coûts

Le refus de l’initiative a permis d’éviter une augmentation des coûts qui aurait aggravé les problèmes de rentabilité notamment dans les petites entreprises et sensiblement affaibli la compétitivité de la branche. Il aurait également fallu s’attendre à des suppressions de postes pour les employés peu qualifiés et les débutants qui sont représentés supérieur à la moyenne dans l’hôtellerie. Grâce au système de rémunération défini dans la Convention collective nationale de travail, ces employés peuvent toutefois continuer à exercer une activité correspondant à leur niveau de formation.

Retour à l'aperçu