Ihre Browserversion ist veraltet und wird nicht länger unterstützt.

Après le Non à l’initiative Ecopop: hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz revendiquent

Berne, 30.11.2014

hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz sont soulagées du Non de l’électorat à l’initiative Ecopop. Cette initiative a failli empêcher le recrutement de main-d’oeuvre étrangère et accentuer davantage la pénurie de professionnels. La priorité maintenant est de mettre en place de façon acceptable pour la branche l’initiative contre l’immigration de masse.

Le secteur suisse de l’hébergement dépendra encore du recrutement de main-d’oeuvre et d’auxiliaires de l’étranger. Une adoption de l’initiative Ecopop aurait énormément accentué la pénurie de travailleurs dans cette branche qui emploie beaucoup de personnel et aurait ébranlé l’activité rentable de nombreuses entreprises. Dans le même temps, elle aurait programmé une scission avec l’Europe et, avec elle, une menace de l’accord sur la libre circulation des personnes. hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz sont particulièrement soulagées du résultat de cette votation.

La priorité va maintenant à une application de l’initiative contre l’immigration de masse qui soit réaliste pour la branche. Dans le cadre de la consultation, les deux associations mettrons tout en oeuvre pour que, lors de l’élaboration des contingents, les besoins spécifiques à la branche de l’hébergement soient pris en compte et pour que les procédures d’autorisation correspondantes soient élaborées de façon à n’être ni lourdes administrativement ni onéreuses.

Elles sont toutes deux également satisfaites du Non à l’initiative sur l’or et à l’initiative contre les forfaits fiscaux. En rejetant l’initiative sur l’or, la stabilité des prix par une Banque nationale suisse forte sera encore assurée. Ceci est surtout primordial pour les branches tournées vers l’exportation, telles que celle de l’hébergement. Les forfaits fiscaux représentent des enjeux cruciaux en termes économiques pour les régions montagneuses et rurales entre autres, certains contribuables y étant à l’origine de nombreux investissements.

Retour à l'aperçu