Ihre Browserversion ist veraltet und wird nicht länger unterstützt.

Oui à une vignette autoroutière compatible avec le tourisme

Berne, 26.09.2013

hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz soutiennent l’extension du réseau des routes nationales en vue d’améliorer les liaisons entre les centres régionaux ainsi que l’entretien et la sécurité des routes. Le financement à cet effet sera garanti par l’augmentation du prix de la vignette. Les associations saluent en l’occurrence tout particulièrement l’introduction d’une vignette de courte durée, déjà répandue dans les autres pays européens.

Le 24 novembre 2013, le peuple se prononcera sur la modification de la loi fédérale sur la rede-vance pour l’utilisation des routes nationales, contre laquelle un référendum a été lancé. L’arrêté fédéral voté par le Parlement au printemps 2013 prévoit d’étendre le réseau des routes nationales en transférant 376 kilomètres de routes cantonales à la Confédération, d’augmenter le prix de la vignette autoroutière de 40 à 100 francs par an et d’introduire une vignette de courte durée à 40 francs.  Pour hotelleriesuisse et Parahotellerie Schweiz, le projet du Parlement représente une solution compatible avec le tourisme. Les associations se prononcent en faveur de la modification de la loi et s’engagent au Comité interpartis «OUI à la vignette».

Le tourisme doublement avantagé

Un bon aménagement du réseau routier profite aussi au tourisme. L’arrêté garantit le raccordement à l’avenir de tous les chefs-lieux cantonaux au réseau des routes nationales ainsi qu’un meilleur accès aux centres régionaux. Sous le contrôle de la Confédération, l’entretien des routes pourra être amélioré et la sécurité routière accrue du fait d’une séparation plus marquée des flux de trafic et des usagers de la route. Le prix de la vignette à 100 francs est correct et assure un solide financement ciblé des routes. L’économie de l’hébergement salue en particulier l’introduction d’une vignette d’une durée limitée à deux mois au prix de la vignette actuelle de 40 francs. Une vignette de courte durée, comme elle existe dans d’autres pays européens, est compatible avec le tourisme.

Retour à l'aperçu