Ihre Browserversion ist veraltet und wird nicht länger unterstützt.

hotelleriesuisse demande un deuxième paquet de mesures pour lutter contre le franc fort

Berne, 31.10.2011

Les prévisions touristiques actuelles dressent un tableau plutôt sombre pour l’hôtellerie durement affectée par le franc fort. hotelleriesuisse demande par conséquent un deuxième paquet de mesures comportant des mesures d’urgence efficaces rapidement.

La situation qui règne actuellement sur les marchés monétaires entraîne une charge énorme pour la branche hôtelière de notre pays. La chute du nombre des nuitées et les baisses de chiffres d’affaires portent un rude coup aux régions de vacances notamment. Il est de plus inquiétant de constater que des entreprises économiquement saines pâtissent maintenant aussi de la situation. Et les dernières prévisions touristiques montrent que cette tendance négative va encore s’accentuer au cours de l’année prochaine compte tenu des perspectives conjoncturelles plutôt pessimistes.

Allègement à court terme déterminant

Le train de mesures adopté durant la session d’automne envoie un signal important aux entreprises touristiques frappées de plein fouet par le franc fort. Mais les mesures décidées ont peu d’effets et ne seront efficaces, si tant est qu’elles le soient, qu’à moyen et long terme. Or l’hôtellerie a besoin de mesures d’urgence qui produisent des effets tout de suite. hotelleriesuisse demande par conséquent la mise en œuvre rapide d’un deuxième paquet de mesures, comme le Conseil fédéral l’avait déclaré à la fin août. Le soutien annoncé en faveur de la promotion économique est une décision pertinente. Mais il importe maintenant dans tous les cas d’engager des instruments efficaces à court terme.

Suppression limitée dans le temps de l’assujettissement de l’hébergement à la TVA

La TVA constitue un bon point de départ. Il y a lieu par conséquent d’intégrer dans le paquet de mesures la suppression de l’assujettissement de l’hébergement à la TVA pour une durée d’une année. Un allègement de l’impôt limité dans le temps atténuera de manière efficace et ciblée les conséquences douloureuses de la force du franc. Le levier est actionné au bon endroit: rappelons que plus de 60% de toutes les nuitées sont générées par des hôtes étrangers. Dans le même temps, cette mesure contribuera à compenser la perte des touristes suisses qui sont toujours plus nombreux à passer leurs vacances à l’étranger. Globalement, alléger ainsi la charge grevant les établissements hôteliers permet à ces derniers de retrouver les liquidités dont ils ont besoin et accroît leur marge de manœuvre en termes de prix et d’investissements.

Retour à l'aperçu