Ihre Browserversion ist veraltet und wird nicht länger unterstützt.

MILESTONE. Prix du tourisme suisse 2011: une floraison d’idées gagnantes

Berne, 15.11.2011

Sous la devise «Une floraison d’idées» ont été remis le 15 novembre 2011 au Kultur-Casino de Berne, les fameux «Milestones» dans les catégories «Projet remarquable», «Prix de la relève», «Prix de l’environnement» et «Prix pour l’œuvre d’une vie».

La douzième cérémonie du MILESTONE. Prix du tourisme suisse s’est déroulée dans un cadre festif au Kultur-Casino de Berne en présence d’un parterre de plus de 500 invités du monde du tourisme, de l’économie et de la politique. Les lauréats de l’année 2011 montrent avec éclat comment faire germer des idées pour les mener à leur plein épanouissement. Lors de la manifestation animée par Sandra Studer, ils se sont vu décerner un prix dans les catégories «Projet remarquable», «Prix de la relève», «Prix de l’environnement» ou «Prix pour l’œuvre d’une vie».

Premier prix «Projet remarquable»: Le Mont Pilate – un sommet regarde vers l’avenir

Représenté par André Zimmermann et Beat Wälti, Pilatus-Bahnen AG, Kriens

A 2132 m au-dessus du niveau de la mer se dresse, en parfaite harmonie avec l’environnement naturel et les bâtisses historiques existantes, un édifice d’altitude exceptionnel et multiple. L’hôtel historique Pilatus-Kulm a retrouvé une aura unique avec son nouveau centre d’affaires et ses 30 chambres aménagées dans un style alpin chic. La galerie entièrement vitrée de 1000 m2 offre aux hôtes un splendide panorama à l’abri du vent et des intempéries et fait aussi office de trait d’union entre le nouveau restaurant self-service Bellevue et l’Hôtel Pilatus-Kulm. La société des remontées mécaniques Pilatus Bahnen SA a investi 30 millions de francs de ses propres fonds dans ce projet de rénovation globale. «Un mariage réussi et subtil du neuf et de l’ancien», a relevé le jury. «L’œuvre d’art qui couronne le Mont Pilate constitue le socle d’une entreprise gagnante».

Deuxième prix «Projet remarquable»: Culture alpine dans le Simmental

Représenté par Eduardo Zwyssig, Lenk-Simmental Tourismus AG, Lenk im Simmental

C’est à la Fête de la désalpe à la Lenk, dont on a célébré la 15e édition en 2011, qu’a germé l’idée d’une «Culture alpine». Cette culture a été inscrite au registre des marques il y a deux ans, affirmant ainsi la volonté de la région de ne pas se limiter à une fête automnale et de faire vivre les traditions alpines 365 jours par an dans toute la destination de Lenk-Simmental. Depuis lors, la vallée est à pied d’œuvre pour développer la vision «Culture alpine = Simmental» et «Simmental = Culture alpine». Parmi les réalisations concrètes, on citera la place de jeux au «Lenkerseel», la journée de la culture alpine Erlenbach-Stockhorn, ainsi que différents produits et offres thématiques. «La culture alpine est une formidable idée de marketing pour un paysage aux structures agricoles», a expliqué le jury pour motiver son choix. «La destination a su voir dans les traditions une chance et un moyen de se positionner de façon moderne».

Troisième prix «Projet remarquable»: Sentier des légionnaires

Représenté par Thomas Pauli-Gabi, Museum Aargau, Lenzbourg

A Vindonissa, quelque 6‘000 légionnaires se préparaient jadis à leurs campagnes militaires. Aujourd’hui, le visiteur peut découvrir de manière divertissante et avec tous ses sens la vie quotidienne des légionnaires et hauts officiers d’antan. Les sites ingénieusement mis en scène invitent le visiteur à vivre une expérience unique dans l’univers des légions romaines. Des circuits ludiques et des manifestations attentent les familles et les classes. Les adultes peuvent parcourir des circuits thématiques à travers le camp des légionnaires et visiter les lieux des orgies et autres fêtes romaines. Les plus aventuriers ont l’occasion de passer une nuit exceptionnelle dans les casernes de Contubernia, reconstituées à l’identique, cuisine romaine sur le feu et jeux de l’Antiquité compris. Lors des dimanches pour les familles, petits et grands peuvent s’amuser dans l’atelier romain Fabrica et y confectionner du pain comme il y a 2000 ans. «Vivre sur les lieux de l’histoire, c’est une découverte passionnante» a estimé le jury.

Prix de la relève: E-GUMA – Le système de gestion des bons

Représenté par Martin Gerber, Idea Creation GmbH, Zurich

De plus en plus d’hôtels découvrent que leur offre peut parfaitement se commercialiser sous forme de bons. A l’ère d’Internet et du commerce en ligne, une nouvelle demande se profile et pour y répondre, IdeaCreation a mis au point un système ultra-moderne de gestion des bons baptisé E-GUMA. La solution proposée, fondée sur une architecture web, couvre l’ensemble des opérations de vente, de gestion et de commercialisation. La société offre des solutions personnalisées pour chaque établissement ainsi qu’un service global. Plus de 50 hôtels suisses l’utilisent déjà avec succès. «Un outil de commerce en ligne qui assure à l’hôtelier des opérations de vente et de gestion simples et rapides. Une équipe jeune et dynamique qui cartonne auprès des clients et une entreprise en voie de s’établir solidement» tels ont été les propos du jury.

Prix de l’environnement: Une région modèle pour la durabilité

Représentés par Urs Wohler, Tourismus Engadin Scuol Samnaun Val Müstair AG, Scuol

Au cours des dernières années, la région de vacances Engadine Scuol a opté, sous la destination Engadine Scuol Samnaun Val Müstair, pour le développement durable. Au nombre de ses atouts, on citera le Parc national suisse, deux labels de l’UNESCO, les eaux thermales d’Engadin Bad Scuol, des villages de vacances incomparables, la culture romanche et des produits du terroir. Des forfaits intéressants pour les transports publics viennent aujourd’hui enrichir cette offre. La stratégie entend mettre en avant «La région de vacances suisse qui conjugue nature et culture, été comme hiver». De l’avis du jury, ce projet illustre de manière exemplaire la réalisation d’une vision écologique à l’échelon d’une destination».

Prix de l’environnement: Transformation et agrandissement du Romantik Hotel Muottas Muragl

Représenté par Christian Meili, Bergbahnen Engadin St. Moritz AG, St-Moritz

Construit en 1907, le Romantik Hotel Muottas Muragl a été transformé et agrandi en 2010. Le concept s’est entièrement articulé autour du développement durable, lequel a non seulement dicté les choix architecturaux et énergétiques, mais s’est aussi imposé au quotidien dans la dimension sociale et au niveau de l’exploitation. Le recours à des matériaux naturels dans tous les domaines a conféré au lieu une ambiance incomparable pour les hôtes. Le concept énergétique a permis de réduire de moitié les besoins en énergie, lesquels sont désormais entièrement couverts par des énergies renouvelables produites au moyen de sondes géothermiques, d’une installation solaire et d’une installation photovoltaïque. «L’Hôtel Muottas Muragl est le fleuron de la région», a estimé le jury. «L’édifice séduit par sa conception, par son souci de l’environnement et par son extension réalisée avec des matériaux de la région.»

Cette année, le Prix de l’environnement va exceptionnellement à deux projets, chacun témoignant, à sa manière, d’un professionnalisme abouti et d’un haut degré d’innovation.

Prix de l’œuvre d’une vie: Hansruedi Müller, professeur à l’Institut de recherche sur les loisirs et

Le professeur Hansruedi Müller, docteur en sciences politiques, compte parmi les plus grands noms de la recherche sur le tourisme de la zone germanophone. Il enseigne la branche loisirs et tourisme à l’Université de Berne et dirige depuis 1989 l’Institut de recherche sur les loisirs et le tourisme (FIF). Il y a entamé sa carrière académique comme assistant en 1982 et s’est intéressé aux multiples aspects des loisirs et du tourisme dans ses travaux de recherche. Ces dernières années, ceux-ci ont porté en particulier sur l’économie de l’événementiel, la valeur ajoutée dans le tourisme et le management de la qualité. Parmi ses principales publications figurent «Freizeit und Tourismus – Eine Einführung in Theorie und Politik» (2002), «Innovationen im Tourismus» (1989), «Schweizer und ihre Freizeit – Facts and Figures aus 10 Jahren Freizeitforschung» (1997) und «Tourismusdestination als Erlebniswelt – Ein Leitfaden zur Angebotsgestaltung» (2004). Le jury s’est dit impressionné par «l’infatigable et multiple engagement de ce passionné du tourisme».

Retour à l'aperçu