Ihre Browserversion ist veraltet und wird nicht länger unterstützt.

Le contre-projet à l’initiative doit encore être clairement amélioré par le Parlement.

Le Conseil fédéral a présenté en mai 2019 un contre-projet indirect à l’initiative pour des prix équitables. Ce contre-projet a encore besoin d’être nettement amélioré. Si le contre-projet était concrétisé sous cette forme, il n’aurait quasiment aucun effet. Le projet du Conseil fédéral aide uniquement les entreprises en concurrence avec l’étranger. Tous les autres secteurs, notamment l’administration publique, la formation, la santé, l’agriculture, mais aussi nombre de PME qui n’exportent pas leurs produits, seraient contraints de continuer à payer les majorations injustifiées appliquées à la Suisse. De plus, le projet ne prévoit pas d’interdiction du géoblocage dans les boutiques en ligne.

Pour la première fois au cours de ses 134 ans d’histoire, l’association hotelleriesuisse part en guerre contre l’îlot de cherté suisse – conjointement avec de nombreuses autres associations de PME. Dans la lutte contre les prix surfaits,  il est urgent de réduire les coûts pour les hôteliers et d’améliorer leur pouvoir d’achat.

La branche de l’hébergement, en tant que secteur de l’industrie d’exportation, est en concurrence directe avec le reste de l’Europe. L’un des rares moyens dont elle dispose pour réduire sensiblement ses coûts consiste à acheter des produits et services à meilleurs prix. Avec des prix équitables, les hôteliers réalisent un gain direct principalement dans l’achat et la maintenance de biens d’investissement (installations sanitaires, d’aération, de chauffage, de réfrigération, équipements de cuisine) ainsi que dans le domaine des boissons, meubles et textiles.